Édito

Amaryllis Jacobs - Directeur artistique

« L’architecture emprunte à des métiers comme le plissage et le tissage », écrivent les commissaires Fredi Fischli et Niels Olsen dans l’introduction de Art Applied (2024), une volumineuse étude sur le travail de Petra Blaisse et son studio de design Inside Outside (p. 39). Blaisse se concentre sur l’interaction entre le dedans et le dehors. «Cela fait plus de trente-cinq ans que je travaille sur l’émancipation du rideau», explique-t-elle. Avec une démarche intuitive, elle cherche à orchestrer et à valoriser l’architecture à l’aide du mouvement. Ses applications textiles expérimentales lui ont valu une position unique dans le champ de l’architecture. Ses interventions frappantes ont parachevé de nombreux bâtiments, dont beaucoup conçus par OMA.

Les collaborations transdisciplinaires entre architectes et designers textiles enrichissent l’architecture. Elles élargissent les horizons des deux métiers en explorant différents statuts et dimensions des textiles, qui influencent les qualités affectives de l’espace habité. Concevoir pour un contexte architectural encourage l’expérimentation et l’innovation technique. Depuis de nombreuses années, le duo Chevalier Masson (p. 31) collabore avec des bureaux d’architectes belges et étrangers tels que 51N4E, Baukunst et Bruther. Les installations en textile d’Anne Masson et d’Éric Chevalier contribuent à la réussite de leurs bâtiments.

Les intégrations artistiques font corps avec la texture d’un bâtiment et donnent un sens à notre espace commun ou de vie. Ce numéro d’A+ présente de nombreuses collaborations entre architectes et artistes, dont Philip Aguirre y Otegui (Ono architecture, p. 14) et Edith Dekyndt (Tank Architectes, p. 51). Valérie Mannaerts a créé un rideau monumental pour le siège de Pleegzorg Vlaams-Brabant, conçu par URA. Tel un manteau chaleureux, le rideau soutient la fonction de soin du bâtiment. « Mon travail doit être aussi indépendant et autonome que possible dans chaque contexte», déclare Mannaerts. Les associations dans ses dessins exubérants et ses compositions somptueuses, habilement tissées par TextielLab Tilburg, sont laissées à notre imagination.

Blaisse, Mannaerts, mais aussi Flore Fockedey (p. 6) ou Marie Mees (p. 23)… Le textile est-il une affaire de femmes ? Les métiers comme le tricot et le tissage ont été historiquement considérés comme féminins en raison de leur association avec la sphère domestique. Même au Bauhaus, institution progressiste qui acceptait les hommes et les femmes sur un pied d’égalité, le textile était une affaire purement féminine. Le Bauhaus a offert aux femmes des opportunités sans précédent, mais seulement sur le métier à tisser… Les femmes de ce département ont cependant fait œuvre de pionnières. Anni Albers (p. 112) est devenue la première créatrice textile à bénéficier d’une exposition personnelle au MoMa de New York. Avec son mari Joseph Albers, elle a été le mentor de Sheila Hicks à l’Université de Yale, qui est devenue célèbre dans le monde entier pour ses installations textiles colorées (p. 116).

Les textiles et les textures, leur tactilité, leur sensibilité, leur odeur et leurs qualités acoustiques sont des éléments qui permettent de créer une ambiance. Dans son texte Atmosphères (1996), Peter Zumthor décrit une série de thèmes qui jouent un rôle dans son travail d’obtention d’une atmosphère architecturale. Celle-ci est déterminée par la simultanéité de « choses réelles » telles que le matériau, la texture, le son, la température, le rythme, la lumière, l’ombre, et par la façon impalpable dont tous ces aspects se combinent. Pour Zumthor, l’atmosphère rend l’architecture touchante.

Sommaire

Édito Amaryllis Jacobs

Essai photographique Flore Fockedey

 

DOSSIER : TEXTILE & TEXTURE

Projet Ono, M127, Anvers

« Déborder des lignes » Eline Dehullu

Contexte Architecture et création textile I

« Pierre et tissu » Eireen Schreurs et Caroline Voet

Interview Chevalier Masson

« Le réflexe de la tente » Léone Drapeaud

Projet B-ild – Inside Outside, Vooruit, Gand

« Bold & Beautiful » Aslı Çiçek

Projet Aslı Çiçek, Maison Hannon, Bruxelles

« L’éloquence » Dominique Pieters

Contexte Architecture et création textile II

« Au bout du fil » Marie Pok

Projet Bookshop et restaurant Kanal Pompidou, Bruxelles

« Une simplicité complexe » Pieter T’Jonck

Projet Ouest, Théâtre Le Vilar, Louvain-la-Neuve

« Coupé sur mesure » Cécile Vandernoot

Projet Mamout, Dailly, Schaerbeek

« Surprises d’intérieur » Cécile Vandernoot

Contexte L’intégration des arts

« Art, architecture et texture » Angelique Campens

Projet Sarah Poot, Kasteel, Anvers

« Simplicité apparente » Bart Tritsmans

Projet 51N4E, Falconpoort, Anvers

« À la fois intérieur et extérieur » Christophe Van Gerrewey

 

CONCOURS

Open Call Église catholique, Herentals

« Au bord de la Nèthe croît une église » Hedwig Truyts

 

PRODUCT NEWS

Viviane Eeman

 

PORTRAIT

Bureau Felt, Gand Eline Dehullu

Bureau Label, Bruxelles Amaryllis Jacobs

 

ÉTUDIANTS

Atelier Cotisser l’espace

« Assembler, ensemble » Lara Molino

Atelier Architecture Without Content

« Everything » Louis De Mey

 

ACTUALITÉ

Expo Josef et Anni Albers

« L’harmonie polychrome » Eline Dehullu 

Expo Louise Morin

« Ressentir dans la chair » Jolien Naeyaert 

Expo Horst

« To Have or To Hold » Fabian Devriendt 

Expo Simone Guillissen-Hoa

« Petite histoire » Eline Dehullu

Abonnez-vous à partir de 59€ par an !

Vous recevez 4 numéros classiques et 1 hors-série

Je m'abonne

À lire également

Inscrivez-vous à notre newsletter
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.