Publié le 28.11.2023 | Texte: Arnaud De Sutter

À côté d’un important axe de pénétration d’Audenarde, urbain architectencollectief transforme une maison de maître pour l’asbl Heuvelheem, prestataire de soins. Le collectif urbain rénove l’immeuble et l’étend en direction du grand jardin, avec un volume de la hauteur d’un seul étage. Le bâtiment abrite treize chambres pour des personnes porteuses de handicap. L’asbl y accompagne les résidents dans leur vie en ville, dans un contexte domestique en lien étroit lié avec la végétation de la zone intérieure.

Active à Audenarde et Kruisem depuis près de 50 ans, l’asbl Heuvelheem prodigue des soins aux personnes porteuses d’un handicap. Son offre se concentre principalement sur des activités sociales et une aide sur mesure aux résidents, dans différents contextes spatiaux. Pour être également présente dans la ville, l’association a acheté dans la Beverestraat une maison de maître disposant d’un gigantesque jardin, également accessible par une rue latérale. Dans ce contexte, urbain a créé un projet axé sur l’extension de trois bâtiments distincts, à savoir un pour chaque groupe d’habitat prévu.

Le premier groupe se développe verticalement dans la maison de maître transformée. Le second groupe, quant à lui, se déploie à l’horizontale, dans l’extension. Quant au troisième groupe, urbain l’a installé dans un bâtiment séparé, au-dessus de l’entrée latérale menant au jardin. Ce bâtiment supplémentaire n’est pas encore construit, mais devrait l’être à l’avenir – éventuellement sous une forme modifiée. L’asbl envisage en effet l’achat de plusieurs terrains adjacents afin de les transformer eux aussi en bâtiments résidentiels donnant sur le jardin.

À l’intérieur, les deux parties construites se lisent comme des variations logiques sur un même thème – liées entre elles de façon relativement libre, elles sont esthétiquement très apparentées. Côté rue, dans les pièces où étaient jadis reçus les visiteurs, urbain a intégré la cuisine partagée et les bureaux du personnel. L’authentique escalier à paliers mène côté jardin à un espace commun qui donne sur une grande terrasse en toiture. De l’autre côté et à l’étage supérieur, les résidents peuvent se retirer dans leur chambre.

Dans l’annexe, toutes les chambres ont un accès direct à un espace extérieur – soit le jardin, soit un patio. Le hall d’entrée de la maison de maître constitue un axe central qui traverse l’annexe et autour duquel sont agencés les patios et les chambres. Les patios, accessibles à tout le monde depuis le couloir, peuvent également servir de pièce extérieure à une unité. L’axe est une succession de vues sur la végétation et la lumière. Il donne le sentiment d’être une rue intérieure qui relie la Beverestraat au jardin arrière.

L’intérieur convivial est dominé par les teintes chaudes du carrelage en terra cotta posé sur le sol et les murs ainsi que des menuiseries en bouleau. Ces éléments sont associés à de la maçonnerie apparente et à des plafonds en béton. L’ensemble, d’aspect robuste, est facile à entretenir. Dans les unités d’habitation, chaque salle de bain est carrelée dans une couleur différente. Ce petit geste rappelle aux résidents leur caractère unique, mais aussi leur lien avec le groupe.

Au-delà d’être parvenu à traduire la mission de l’asbl en termes d’espace, le collectif d’architectes urbain a aussi réussi à lui donner de la puissance esthétique. À l’intérieur de l’îlot urbain, Heuvelheem est un lieu qui offre de façon contrôlée à ses résidents de l’isolement, du passage et du contact, au sein d’un environnement protégé. Ce projet est en quelque sorte un reflet de la vie qui se déroule dehors, dans la ville.

À lire également

Inscrivez-vous à notre newsletter
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.