Publié le 06.05.2024 | Texte: Amélie Poirel | Photos: AgwA

Dans le vieux Molenbeek, à la rue Mommaerts, le projet d’AgwA est une maison typiquement bruxelloise, avec une annexe et une véranda en partie arrière qui demandent à être réunies. Afin d’éviter des démolitions non-nécessaires, le projet s’inscrit dans une démarche spécifique de REUSE – REDUCE – RECYCLE, où l’importance accordée au déjà-là prime.

Le premier axe de la démarche est le Reuse, il s’agit de trouver du potentiel dans l’existant. L’idée n’est pas de repartir de zéro mais d’utiliser les qualités inerrantes des espaces présents, telle que la lumière naturelle de la véranda et de les réunir avec simplicité pour que ces espaces fonctionnent ensemble. Une ouverture est créée entre l’annexe et la véranda existantes grâce à quelques interventions simples, en évitant les démolitions superflues. Le réemploi des éléments présents dans d’autres parties de la maison est également exploré, comme les portes, des éléments de la salle de bain ou encore la chaudière existante.

Reduce, le second axe du projet remet en question l’idée que l’ouverture d’une simple baie implique forcément l’emploi de béton ou d’acier pour le renforcement. Ici, le projet innove en explorant une construction bois pour l’ouverture de la baie. Trois gîtes juxtaposées sont soutenues par trois colonnes en bois entre la véranda et l’annexe. Les matériaux synthétiques sont bannis et les isolants naturels privilégiés, ainsi la toiture est isolée avec de la laine de roche et des blocs de chanvre sont employés pour l’isolation intérieure.

Le dernier axe du projet est le Recycle : la récupération et réutilisation d’éléments constructifs existants. Par exemple, l’appui des colonnes bois sur les maçonneries de fondations existantes se fait avec de la pierre bleue issue de l’allège de la fenêtre démolie pour ouvrir l’espace de la cuisine sur le jardin. Les carreaux de ciment qui recouvriront le sol sont récupérés d’un autre site et nettoyés avec soin pour être réutilisés.

En prenant au sérieux les éléments du déjà-là et en privilégiant des méthodes de construction moins énergivores, le projet d’AgwA innove de nouveau avec la construction bois, à l’instar de leur précédent projet Verbiest. Ils démontrent ainsi que l’expérimentation sur des petits projets continue de dicter leur manière de concevoir.

 

À lire également

Inscrivez-vous à notre newsletter
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.