Auvent

URA
publié le 10.12.2013 | texte Thomas Martin espace public
© Filip Dujardin
© Filip Dujardin

Un nuage de pixels blancs s’étale lentement mais sûrement sur le pays. Depuis 2011, une étude ludique de l’espace public, BXL100 (> A+213) a eu pour résultat un certain nombre d’interventions dans ce même espace. Elles surgissent à Saint-Gilles, se développent à Gand. A Malines, un auvent décore depuis peu la place Pasbrug, récemment réaménagée.
Ce qui devait d’abord faire office de toiture pour une friterie s’est rapidement mué en abribus, en point d’affichage public et protégé, en lieu de fête et même en garage improvisé pour citoyens récalcitrants. Yves Malysse le décrit comme “un élément abstrait spécifique” dans la vie quotidienne: sa forme peu contraignante permet de l’utiliser à sa guise, même si l’objet reste un lieu de rencontre reconnaissable.
Basé avec liberté sur les banderoles d’une fête de rue, il a été réalisé en acier laqué blanc, sans détails. Comme c’est souvent le cas pour les choses voulant avoir l’air simple, il a requis un large travail de la part d’URA et des ingénieurs d’Util. Après un échange bref mais intense d’esquisses et de discussions, un volume ‘creux’ a été préparé en atelier à l’aide de panneaux en acier intégrés les uns aux autres, quasi sans couture.
Un kilomètre et demi plus loin, appuyée à l’accotement de la Gare Nekkerspel, une variante blanche ultramince, composée du même matériau polyvalent, engage une relation thématique avec le robuste auvent. Les ponctuations d’URA se détachent avec force de la grisaille ambiante, sans toutefois monopoliser l’attention. Elles cadrent la vie autour d’elles et les architectes ont bon espoir que leur légèreté s’étende sur la ville.

download pdf
URA
Place Pasbrugplein, 2800 Malines | 2013
A+244
pages 26

Vous pourriez aussi être intéressé par

© Filip Dujardin
© Filip Dujardin

Abonnez-vous à notre newsletter