Aire de jeu en duplex

AgwA
publié le 27.10.2015 | texte Hong Wan Chan non résidentiel
Marie-Françoise Plissart

© Marie-Françoise Plissart

 

Depuis l’année scolaire passée, l’école maternelle ‘Prins Andries’ à Anvers jouit d’une adjonction ludique à sa petite cour de récréation: un auvent triangulaire et praticable dessiné par le bureau bruxellois AgwA.

Cette petite école du quartier des bateliers à Anvers a été construite il y a une cinquantaine d’années pour quatre classes. Vu le nombre croissant d’élèves, la cour de récréation était devenue trop petite. Elle était aussi très grise. Deux défauts auxquels l’école souhaitait remédier. Mais comment agrandir une cour de récréation enclose dans un bloc de bâtiments? En y ajoutant un étage? C’est précisément ce qu’a proposé AgwA. Une question s’est immédiatement posée: comment réaliser cela sans priver les classes et la cour existante de lumière? Le choix s’est porté sur un plateau triangulaire, sur pieds, suspendu tel un vélum au-dessus de la cour de récréation. Les angles de l’auvent sont axés sur le centre de la salle polyvalente, sur un angle de la cour de récréation et sur la colonne entre une classe de maternelle et la salle des professeurs. L’escalier est lui implanté à côté de l’unique façade aveugle de la cour.
Pour conserver le sentiment d’auvent, l’ensemble a été réalisé avec le plus de légèreté possible. Ce qui a rendu la construction de cet auvent autonome plus complexe que sa simplicité d’allure pourrait laisser supposer. L’épaisseur limitée du plateau et la finesse des colonnes ont nécessité un solide exercice de calcul de la part du bureau d’études JZH & Partners.
L’auvent devait en outre être construit durant les vacances d’été. Etablir un chantier dans une cour de récréation minuscule n’est pas une bonne idée. Les travaux n’ont ainsi été achevés que récemment: les peintures murales multicolores de l’artiste graffeur Larsen Bervoets viennent de compléter la transformation complète de la cour de récréation.
Cet objet aurait pu se trouver là depuis toujours, mais le projet final a été précédé d’échanges intensifs entre le commanditaire et les architectes. Selon AgwA, sans ce dialogue, il n’aurait probablement jamais été question d’un tel auvent.

 

download pdf
AgwA
Antwerpen | 2015
A+256
pages 8

Vous pourriez aussi être intéressé par

Abonnez-vous à notre newsletter