Edito A+275

publié le 17.12.2018 | texte Lisa De Visscher

Les listes. À l’approche de la fin de l’année, elles semblent toujours incontournables. Comme s’il fallait, pour les comprendre, obligatoirement réduire les douze mois précédents à quelques temps forts. Quoi qu’on en pense, ces listes ont toujours existé. Souvenons-nous des Dix Commandements, par exemple. L’histoire du monde est contenue dans des listes allant du péché à la sainteté en passant par les plantes médicinales, les victoires militaires ou les femmes de Don Juan. Déjà bien avant Denis Diderot (et son encyclopédie en 1713), il y avait comme une nécessité de disposer d’une synthèse, d’une vue d’ensemble et d’une définition pour comprendre le Bien. Comme l’écrivait Umberto Eco (1932) dans Vertige de la liste (2009) : « La liste est l’origine de la culture. Elle fait partie de l’histoire de l’art et de la littérature. Que veut la culture ? Rendre l’infini compréhensible. Elle veut aussi créer de l’ordre – pas toujours, mais souvent. Et comment, en tant qu’être humain, affronte-t-on l’infini ? Comment tenter de saisir l’incompréhensible ? Grâce à des listes, à des fichiers, à des collections dans des musées, à des encyclopédies et à des dictionnaires. » (1)

A+ a également ressenti la nécessité d’une vue d’ensemble. D’une réponse – si insuffisante soit-elle – à la question impossible : « Ici et maintenant, qu’est-ce qu’une architecture de qualité ? » C’est pourquoi nous avons demandé à une cinquantaine d’architectes – jeunes et expérimentés –, commissaires, maîtres-architectes et responsables politiques quels étaient leurs cinq projets favoris des dernières années. Nous amenant à la création d’une nouvelle liste de cinq constats.

I.

50 x 5 ¹ 250 : ces dernières années, on a construit à un rythme soutenu en Belgique, avec pour résultat une architecture intéressante et diversifiée. On constate toutefois qu’une poignée de projets et un nombre limité de bureaux reviennent constamment dans la plupart des listes. Ils révèlent une sorte de première ligue, qui a réussi à s’installer dans la mémoire collective d’un groupe culturellement influent.

II.

Une liste est à la fois la cause et la conséquence : étonnamment, un grand nombre de projets revenant fréquemment dans les réponses reçues avaient déjà été publiés dans notre revue. Nous sommes – bien entendu – ravis d’y voir le signe d’une influence d’A+ dans le débat sur l’architecture. A+ met le doigt sur ce qui se joue et sur l’actualité. Ces informations sont ensuite intégrées par les lecteurs de notre revue qui feront ensuite des listes alimentant à leur tour le débat par de nouveaux projets.

III.

Une fois publiée, une liste (documentée) devient un ouvrage de référence et un instrument de recherche. Les projets listés contribuent à la mémoire collective sur une période donnée et acquièrent le statut de références pour les futurs projets.

IV.

Par ailleurs, une liste est toujours un agenda caché. Elle montre qui on est ou qui on veut être. Les maîtres-architectes que nous avons consultés, au lieu d’énumérer une intéressante série de projets finis, nous ont plutôt fourni des procédures et ambitions. Les responsables politiques, quant à eux, par le biais de la liste, se sont davantage positionnés par rapport au sens que peut avoir aujourd’hui le paysage urbain. L’approche sous-jacente transparaît toujours en filigrane d’une liste.

V.

Une liste en appelle une autre. Outre une série de projets déjà concrétisés, nous publions dans ce numéro des réalisations à venir. En 2019, A+ organise à nouveau deux cycles de conférence – le cycle international en collaboration avec Bozar, et le cycle Across avec l’ULiège et le VAi. S’ajouteront également à cela deux expositions. Bloquez d’ores et déjà votre agenda pour une nouvelle liste pleine d’inspiration !

Toute l’équipe A+ se joint à moi pour vous souhaiter d’excellentes fêtes et une bonne année !

A+275 Best of
20 € | commandez votre exemplaire ou abonnez-vous à partir de 49 € / an.

1 Umberto Eco, The Infinity of Lists: an Illustrated Essay, Rizzoli, New York, 2009

Abonnez-vous à notre newsletter