Publié le 11.10.2023 | Texte: Arnaud De Sutter

Le centre de la commune de Flandre occidentale Zonnebeke se love autour d’un grand poumon vert. Le parc, jadis domaine du château, a été rendu accessible au public et accueille désormais quelques infrastructures publiques dans des bâtiments classés et autour de ceux-ci. C’est devenu un lieu de détente et de rencontre très apprécié par la population des alentours. Le manoir Zonnedaele, propriété située à la lisière du domaine, était à l’abandon depuis plusieurs années. Soucieuse de mettre un terme à cette situation, l’administration communale a voulu transformer l’endroit en centre de services et lieu de cérémonies. L’équipe formée par studiobont et l’Atelier Starzak Strebicki a remporté le concours de l’appel à projets « Oproep Winvorm » avec un projet qui embrasse le côté domestique tout en cherchant des connexions avec le parc. 

Le manoir Zonnedaele a été construit en 1933 pour servir de résidence à la fille du baron, afin qu’elle puisse mener une vie autonome tout en restant proche de la famille. En bordure du domaine, là où le bois s’ouvre sur les champs, se trouvait un jardin séparé. Ce jardin et l’intérieur du bâtiment n’ont pas survécu à la morsure du temps. Le petit château éclectique n’a toutefois rien perdu de son cachet et est devenu un des arrière-plans favoris des photos des villageois, surtout lors des mariages. La commune souhaitait ancrer cette dimension populaire dans la réaffectation. Le bâtiment accueillera des cérémonies, les services communaux et les habitants.

Le bâtiment en L va être rénové sur le plan énergétique, et agrandi par un volume de plain-pied côté parc. L’extension, au-delà d’abriter les sanitaires, deviendra surtout une entrée clairement visible. De plus, elle est conçue comme un élément de mobilier du parc. La façade offre des places assises aux passants, et une grande terrasse panoramique est aménagée au-dessus du volume. Par son intervention, l’équipe vise à renforcer le lien entre le bâtiment et ses abords. L’ancien hall d’entrée de l’habitation se trouve à côté de l’extension. L’équipe de projet renforce le rôle central de l’espace intérieur de la maison et crée un escalier monumental qui se déploie dans un vide pour donner accès à tous les étages. De l’escalier, les visiteurs ont vue sur l’intérieur et l’extérieur, tout en étant eux-mêmes au cœur de l’attention.

Tous les étages sont constitués d’un grand espace rectangulaire qui, en fonction des besoins, peut être compartimenté. Dans la partie courte du L se trouvent des espaces plus petits, et en particulier des locaux de service. Ils sont couplés à la fois au grand espace et au hall central. Il en résulte un enchaînement de pièces dans lesquelles les utilisateurs peuvent choisir leur propre parcours. Exactement comme dans une maison. Au rez-de-chaussée, un salon de quartier avec du mobilier fixe permet de s’installer pour admirer le parc, et une grande terrasse se tourne vers les champs. À l’étage se trouvent les salles de cours et les espaces dédiés aux ateliers. Sous la charpente, l’espace de cérémonie peut également servir de salle de concert intimiste.

Pour renforcer son intention de créer un centre où tout le monde peut se sentir chez soi, l’équipe mise sur un langage subtil qui s’inspire du patrimoine. Par les ajouts extérieurs, le manoir se tourne vers le parc. Quant aux intérieurs, ils sont aménagés avec divers éléments de mobilier fixe où on peut faire une pause et s’isoler tout en admirant le parc. Le manoir Zonnedaele retrouve donc sa fonction initiale de lieu où on se sent bien, à ceci près que tout le monde peut désormais en profiter.

À lire également

Inscrivez-vous à notre newsletter
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.