Publié le 13.03.2024 | Texte: Arnaud De Sutter

Pour les services de la jeunesse de la ville de Torhout, en Flandre occidentale, le site de Sperregem est un lieu important. Plusieurs mouvements de jeunesse y ont établi leurs quartiers généraux, ce qui explique que le site se heurte désormais à ses limites. Dans son projet, l’équipe composée de MARCEL architecten et Veldhuis architectuur élimine quelques bâtiments qui dérangent visuellement dans le paysage et introduit des structures assurant des connexions. Dirigée par plusieurs anciens membres des mouvements de jeunesse, l’équipe est parvenue à séduire le jury du concours Winvorm grâce à son approche douce.

Le site de Sperregem est un ensemble constitué d’un petit parc de verdure et de bâtiments qui se sont historiquement développés le long de la Bruggestraat, un axe très fréquenté permettant d’accéder au centre-ville. L’ensemble a vieilli, n’est plus adapté et s’avère désormais trop petit pour offrir aux jeunes un accueil optimal. Il ne restera sur le site que deux groupes de la KSA (Katholieke Studentenactie – mouvement de jeunesse flamand d’obédience catholique), tandis qu’un groupe de scouts qui y est toujours actif va déménager. Le site de Sperregem sera donc désormais un lieu de rencontre spécifiquement dédié à la KSA. Dans sa mission, la ville de Torhout visait un profond démantèlement des bâtiments présents sur le site. L’équipe d’architectes n’a toutefois pas suivi cette piste, à la fois pour des considérations écologiques et énergétiques, et des raisons liées au budget limité.

Le complexe se compose en réalité d’une succession de bâtiments dépourvus de hiérarchie claire. MARCEL et Veldhuis y introduisent de la clarté et suppriment de petites structures intermédiaires. Parallèlement à la rue se trouve un bâtiment qui compromet l’accessibilité du site. Au lieu de le démolir complètement, l’équipe le transforme en un grand auvent en utilisant la structure du toit et la façade côté rue, mais en supprimant les sols et les autres murs. Entre les bâtiments, les architectes créent une place au revêtement artificialisé permettant le déplacement de matériel lourd, mais surtout destiné à être une aire de jeu et une terrasse pour les deux associations. La façade à rue offre de la sécurité et de l’intimité par rapport à la rue, mais reste toutefois en interaction avec le monde extérieur grâce à ses baies vitrées.

À côté de l’auvent se trouve une maison haute et étroite, que l’équipe transforme en entrepôt. Proche de la rue et jouxtant le parvis, c’est le lieu idéal pour un hub logistique. Les deux autres bâtiments sont attribués aux deux groupes de la KSA. Chaque association bénéficie dans sa maison d’un local au rez-de-chaussée et de deux locaux au premier étage. Les architectes surélèvent légèrement les toits des deux bâtiments pour rendre les espaces intérieurs plus agréables. Par des typologies de toiture très éloquentes, l’équipe donne aux bâtiments un second souffle.

Là où les deux bâtiments se rejoignent, MARCEL et Veldhuis prévoient la clé de voûte du site : une salle polyvalente. Le grand volume vitré, qui parachève le jeu des toitures en bâtière, donne sur le parvis et le grand jardin. Ce volume qui relie est la traduction la plus claire du lien entre l’équipe et le mouvement de jeunesse. En tant qu’initiés, les concepteurs sont aptes à soutenir le fonctionnement du mouvement de jeunesse et le caractère du site en termes d’espace. Le parvis et la salle polyvalente sont par excellence les lieux où tout le monde se retrouve, où les groupes sortent de leur cocon. Pourtant, en bénéficiant de bâtiments différents, chaque groupe dispose de sa propre individualité. Sur un site où deux entités de la KSA unissent leurs forces pour que les jeunes puissent vivre des moments agréables, cette rénovation constitue une traduction logique de leur engagement.

À lire également

Inscrivez-vous à notre newsletter
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.