Publié le 18.12.2023 | Texte: Gilles Debrun | Photos: Marin Driguez

Après neuf années au service d’A+, Lisa De Visscher, sa directrice artistique et rédactrice en chef, quitte la maison pour de nouveaux défis, suivant la formule consacrée. Elle peut partir avec un sentiment de mission accomplie : l’édifice qu’elle laisse a été très bien rénové !

LE CHEMIN D’APPROCHE _ Lisa De Visscher est architecte diplômée de l’UGent. Avant de rejoindre l’équipe d’A+, elle s’est forgée à travers deux expériences internationales fortes : tout d’abord comme actrice culturelle (déjà) à la Cité de l’Architecture de Paris et ensuite, après une mémorable course en taxi, comme praticienne au sein de la prestigieuse agence autrichienne Baumschlager et Eberle et chez Neutelings Riedijk à Rotterdam.

LE HALL d’ENTREE _ En 2015, Lisa revient en Belgique pour rejoindre l’équipe d’A+ en tant que rédactrice en chef adjointe, alors sous la houlette de Pieter T’Jonck. En 2017, elle y devient rédactrice en chef et puis plus tard directrice artistique.

AU SALON _ En 2017, A+ est encore associé principalement à sa revue papier. Lisa met alors en place une équipe remaniée pour renforcer la position d’A+ en tant qu’acteur qui couvrira l’ensemble du champ culturel de l’architecture belge. Les contenus, les formats et les médiums vont alors se renforcer et se multiplier.
Chaque année, les expositions monographiques, développées en partenariat avec Bozar, se musclent et deviennent un rendez-vous attendu et incontournable qui conquiert un large public.
Il en est de même pour le cycle Across, qui met en valeur les pratiques architecturales émergentes francophones et néerlandophones par des conférences et une exposition annuelle. Across, organisé de manière décentralisée et croisée (principalement à Anvers et à Liège), résume bien plusieurs particularités de la vision portée par Lisa et son équipe : élargir les audiences au-delà du cercle habituel des architectes et cultiver de manière volontariste une position nationale qui nourrit des échanges permanents entre Bruxelles, la Flandre et la Wallonie où elle enseigne à l’Uliège.
Cette position belge s’incarne aussi dans les nombreuses collaborations fécondes entretenues avec l’ICA, le VAI, le CIVA, la Cellule Architecture et les différents Bouwmeesters, pour n’en nommer que quelques-uns.
L’élargissement de A+ s’opère aussi à travers le déploiement digital. A+ enrichi sa newsletter et crée des nouveaux formats audiovisuels plus rythmés comme les courtes et stimulantes interviews A+ Sessions. Ce chantier numérique doit encore se poursuivre.

DANS LA CUISINE _ Lisa aura aussi porté un challenge moins visible mais néanmoins majeur : faire passer A+ d’une revue papier gratuite à une revue payante. Cette mutation périlleuse, préparée de longue date avec toute son équipe, s’opère finalement en 2021. En 2023, on s’abonne à A+ parce que c’est une revue de qualité qui peut se comparer aux meilleures revues européennes. Ce basculement et ce pari de la qualité est aujourd’hui réussi.

UNE CHAMBRE AVEC VUE _ La trajectoire de Lisa aux commandes d’A+ est aussi parallèle aux golden years de l’architecture belge qui, depuis une dizaine d’années, est scrutée et admirée partout en Europe.
Le succès des numéros annuels hors-séries en anglais et des conférences internationales – coproduites avec Bozar et qui mixent avec habilité intervenants renommés et architectes émergents – conforte la place centrale de la Belgique sur la scène architecturale européenne.

UN JARDIN PRODUCTIF _ Pendant toutes ces années à la tête d’A+, Lisa aura porté avec conviction des valeurs engagées en phase avec les enjeux sociaux, culturels et environnementaux qui ébranlent notre discipline. Avec elle, A+ (dans toutes ses composantes) participe à repositionner l’architecture et ses disciplines connexes là où elles doivent être : des leviers puissants pour répondre avec enthousiasme, ténacité et rigueur aux urgences de notre temps.

Chère Lisa, de la part des membres de la commission artistique, nous te souhaitons des beaux trekkings scandinaves et surtout beaucoup de beaux défis architecturaux pour la suite.

MERCI LISA !

À lire également

Inscrivez-vous à notre newsletter
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.