Artisanat et postmodernisme

publié le 17.02.2015 | texte Bart Verschaffel

L’œuvre de Charles Vandenhove est incontestablement liée au développement architectural de Liège et à son histoire. C’est Vandenhove qui, après de premières architectures géométriques et raffinées, a su associer son langage formel au postmodernisme en vigueur et à l’artisanat façon Carlo Scarpa. Pour Vandenhove, l’architecture équivaut à une connaissance du métier, des matériaux et des proportions. Ses collaborations avec des artistes comme Daniel Buren, Sol Lewitt et Niele Toroni vont de pair avec la manière généreuse dont il crée des sensations et expériences spatiales.

L’ouvrage le plus récent sur cet architecte largement commenté présente une sélection propre de son œuvre abondante: d’une phase initiale formellement identifiable (Maison Vandenhove, Institut National de l’Industrie Charbonnière) à une période de profusion formelle et référentielle (Théâtre de la Ville – Les Abbesses à Paris, Palais de Justice de ‘s Hertogenbosch). L’influence qu’a eue Vandenhove ne peut être ignorée. Ses bâtiments demeurent dans la mémoire collective; ce sont des témoignages d’un paysage architectural mouvant. De la lecture pour qui veut approfondir sa vision de l’évolution de l’architecture dans la Belgique d’après-guerre.

 

1401003 | LAN cover Vandenhove volledig OK.indd

 

 

Charles Vandenhove. Architecture/Architectuur 1954–2014
Lannoo

Tielt, 2014

isbn 978-94-014-1229-2

Abonnez-vous à notre newsletter