nominé architecture logement collectif - VVB09

Bulk architecten
publié le 28.01.2014 | texte Jürgen Vandewalle
© Bart Gosselin
© Bart Gosselin
© Bart Gosselin
© Bart Gosselin

Bulk architecten a remplacé quatre vieilles maisons par six habitations neuves, sans que celles-ci perdent l’avantage d’une porte d’entrée propre et d’espaces de vie côté rue ou côté jardin. Les habitations jouent en effet à saute-mouton: le rez-de-chaussée est couplé au deuxième étage et le premier au troisième. De cette façon, chaque habitation bénéficie soit d’un jardin soit d’une ou deux vastes terrasses, ainsi que de plus d’espace intérieur qu’habituellement en ville. Malgré une façade qui s’affirme, le bâtiment ne détonne pas au sein d’un alignement de maisons du XIXe siècle. Avec leur rez-de-chaussée surélevé, leurs linteaux apparents, leurs portes et plinthes proéminentes, ces habitions revêtent quelques-unes des caractéristiques de l’architecture préexistante. Ce projet prouve que l’on peut densifier la ville sans perdre les avantages spécifiques des vastes habitations urbaines, ni rompre le profil existant de la rue.

download pdf
Bulk architecten
Borgerhout | 2014
A+245
pages 49

Vous pourriez aussi être intéressé par

    Luifel

    Er breidt zich langzaam maar zeker een witte pixelwolk uit over het land. Een ludieke studie van de openbare ruimte, BXL 100, (> A+213) resulteert sinds 2011 in een aantal ingrepen in de openbare ruimte. Ze duiken op in het Brusselse Sint-Gillis en worden ontwikkeld in het Gentse Ledeberg. In Mechelen siert een luifel sinds kort het nieuw aangelegde Pasbrugplein.

    lees meer

    Belvédère des Coteaux de la Citadelle de Liège

    En porte-à-faux, la plate-forme triangulaire de 60 m² culmine sur le versant sud des Coteaux de la Citadelle. Le belvédère, imaginé par le bureau d’études paysage du Service de l’Aménagement des espaces publics de la Ville de Liège, a été conçu et réalisé par le Bureau d’études Greisch. Il fait partie du réaménagement complet des [...]

    lees meer

    Porte-à-faux

    Quatre ouvrages architecturaux récents
ou en cours de réalisation montrent des résolutions particulières à la réalisation de porte-à-faux, pour des programmes et avec des matériaux différents. Cet auvent carré en béton, réalisé dans le cadre d’un contrat de quartier pour un jardin récréatif à Molenbeek-Saint-Jean, se compose d’une grille octogonale de poutres. Les poutres aux côtés ont un très grand moment sur appui. Ces moments coïncident avec le moment d’une poutre en porte-à-faux de 9 m soumise à la même charge. Les poutres centrales de l’auvent ont quant à elles un grand moment en travée, comparable à celui d’une poutre avec une portée de 18 mètres.

    lees meer
© Bart Gosselin
© Bart Gosselin
© Bart Gosselin
© Bart Gosselin

Abonnez-vous à notre newsletter