Logements L'espoir

Atelier Carnoy-Crayon
publié le 24.10.2011 | texte Eline Dehullu logement collectif
© Damien Carnoy
© Damien Carnoy

A la demande de ‘L’espoir’, une communauté haute en couleurs de quatorze familles immigrées, le bureau d’architectes Carnoy-Crayon a construit à Molenbeek quatorze habitations sociales à vendre. Ces habitations réalisées en ossature bois suivent complètement les principes de la maison passive. Au-delà des critères de prix, de superficie, de lumière, d’espace extérieur privé et d’un aménagement encourageant le ‘vivre ensemble’, les familles ont expressément formulé leur souhait de voir construire des maisons passives. Les futurs propriétaires semblent être des fervents défenseurs d’une faible consommation d’énergie et d’eau, et de l’utilisation de matériaux respectueux de l’environnement. Les quatorze habitations (sept duplex au rez-de-chaussée et au premier étage, et sept appartements au deuxième et au troisième étage) sont entièrement construits en ossature bois. Les façades nord et sud sont divisées horizontalement: un premier niveau peint en couleurs vives, un second bardé de bois. Sur la façade sud, la structure en bois sert de protection solaire tout en introduisant une ‘composante naturelle’ indispensable dans cette partie de la ville. Ce bâtiment compact est complété par des panneaux solaires et une toiture végétalisée. Le K des habitations est de 18, leur besoin net en énergie de chauffage est inférieur à 15 kWh/m² par an, et la limite annuelle de CO2 est de 41.374 kg (soit 0,25 kg par euro investi). Les logements L’espoir ont été reconnus en 2010 Bâtiments exemplaires de la Région de Bruxelles-Capitale.

download pdf
Atelier Carnoy-Crayon
Molenbeek-Saint-Jean | 2011
A+232
pages 44

Vous pourriez aussi être intéressé par

    Porte-à-faux

    Quatre ouvrages architecturaux récents
ou en cours de réalisation montrent des résolutions particulières à la réalisation de porte-à-faux, pour des programmes et avec des matériaux différents. Cet auvent carré en béton, réalisé dans le cadre d’un contrat de quartier pour un jardin récréatif à Molenbeek-Saint-Jean, se compose d’une grille octogonale de poutres. Les poutres aux côtés ont un très grand moment sur appui. Ces moments coïncident avec le moment d’une poutre en porte-à-faux de 9 m soumise à la même charge. Les poutres centrales de l’auvent ont quant à elles un grand moment en travée, comparable à celui d’une poutre avec une portée de 18 mètres.

    lees meer

    Belvédère des Coteaux de la Citadelle de Liège

    En porte-à-faux, la plate-forme triangulaire de 60 m² culmine sur le versant sud des Coteaux de la Citadelle. Le belvédère, imaginé par le bureau d’études paysage du Service de l’Aménagement des espaces publics de la Ville de Liège, a été conçu et réalisé par le Bureau d’études Greisch. Il fait partie du réaménagement complet des [...]

    lees meer

    Luifel

    Er breidt zich langzaam maar zeker een witte pixelwolk uit over het land. Een ludieke studie van de openbare ruimte, BXL 100, (> A+213) resulteert sinds 2011 in een aantal ingrepen in de openbare ruimte. Ze duiken op in het Brusselse Sint-Gillis en worden ontwikkeld in het Gentse Ledeberg. In Mechelen siert een luifel sinds kort het nieuw aangelegde Pasbrugplein.

    lees meer
© Damien Carnoy
© Damien Carnoy

enregistrez-vous à notre newsletter