Lauréat énergie logement collectif Les Courses

MDW architecture
publié le 10.12.2013 | texte Liesbet Temmerman logement collectif
© Filip Dujardin
© Filip Dujardin
© Filip Dujardin

Le bâtiment ‘Les Courses’ se situe dans un quartier essentiellement résidentiel d’Ixelles, très construit, à un jet de pierre du Bois de La Cambre. Un vieux garage y a cédé la place à six niveaux de construction neuve: quinze appartements passifs, un espace de bureaux au rez-de-chaussée et des facilités de parking au sous-sol. Les bâtiments voisins, Art Déco et de style moderniste, ont servi de base à MDW architecture pour la conception de la volumétrie et le choix des matériaux et des couleurs. Il en résulte un ensemble remarquable et joliment intégré, qui apporte une plus-value à l’avenue des Courses.

Chaque niveau d’habitation comporte trois types d’appartements: un studio (côté rue), et deux appartements traversants de deux ou trois chambres. Aux étages supérieurs, un penthouse en duplex jouit du panorama. Cette offre mixte d’appartements présente une réponse adéquate aux besoins de différentes structures familiales.
Côté rue, de grandes parois vitrées procurent un éclairage optimal aux espaces de vie et les gains solaires sont exploités au mieux. Une protection solaire extérieure essentiellement mobile (15% fixes) et maniable par les habitants offre l’assistance nécessaire pour éviter la surchauffe. Le surplomb des balcons procure également de l’ombre.
Avec un K de 15, le projet obtient un très bon score en matière de compacité et de prestation de l’enveloppe. Les structures portantes de l’édifice recourent à des blocs de béton et au béton armé, à l’exception de la structure du toit du penthouse construite en bois. L’immeuble jouit ainsi d’une inertie thermique importante. Les châssis de fenêtres et les vitres contribuent à la limitation des pertes de chaleur, avec des profils dont la valeur Uf varie entre 0,91 et 1,04 W/m.K et du triple vitrage à la valeur Ug de 0,6.
Toutes les installations techniques sont réglables individuellement par unité d’habitation. Chaque appartement dispose de sa propre ventilation à haut rendement, d’un système D avec récupération de chaleur et d’une batterie de chauffage. Une pompe à chaleur géothermique assure 100% de la production d’eau chaude sanitaire et du chauffage des espaces de bureaux.
Au total, 160 m² de panneaux photovoltaïques fournissent entre autres l’énergie nécessaire à la pompe à chaleur et à l’éclairage des bureaux. Toutes les surfaces de toiture restantes sont pourvues de toitures vertes extensives. Le besoin total net en énergie pour le chauffage et le refroidissement des habitations et bureaux oscille entre 6,32 et 15 kWh/m2 de plancher par an.
Bruxelles Environnement a couronné ‘Les Courses’ en 2009, le bâtiment est un des lauréats de l’appel à projets Bâtiments Exemplaires. Le jury du Prix Energie s’est déclaré du même avis en réservant à ce projet une place sur le podium.

download pdf
MDW architecture
Ixelles | 2013
A+245
pages 45-46

Vous pourriez aussi être intéressé par

    Luifel

    Er breidt zich langzaam maar zeker een witte pixelwolk uit over het land. Een ludieke studie van de openbare ruimte, BXL 100, (> A+213) resulteert sinds 2011 in een aantal ingrepen in de openbare ruimte. Ze duiken op in het Brusselse Sint-Gillis en worden ontwikkeld in het Gentse Ledeberg. In Mechelen siert een luifel sinds kort het nieuw aangelegde Pasbrugplein.

    lees meer

    Belvédère des Coteaux de la Citadelle de Liège

    En porte-à-faux, la plate-forme triangulaire de 60 m² culmine sur le versant sud des Coteaux de la Citadelle. Le belvédère, imaginé par le bureau d’études paysage du Service de l’Aménagement des espaces publics de la Ville de Liège, a été conçu et réalisé par le Bureau d’études Greisch. Il fait partie du réaménagement complet des [...]

    lees meer

    Porte-à-faux

    Quatre ouvrages architecturaux récents
ou en cours de réalisation montrent des résolutions particulières à la réalisation de porte-à-faux, pour des programmes et avec des matériaux différents. Cet auvent carré en béton, réalisé dans le cadre d’un contrat de quartier pour un jardin récréatif à Molenbeek-Saint-Jean, se compose d’une grille octogonale de poutres. Les poutres aux côtés ont un très grand moment sur appui. Ces moments coïncident avec le moment d’une poutre en porte-à-faux de 9 m soumise à la même charge. Les poutres centrales de l’auvent ont quant à elles un grand moment en travée, comparable à celui d’une poutre avec une portée de 18 mètres.

    lees meer
© Filip Dujardin
© Filip Dujardin
© Filip Dujardin

enregistrez-vous à notre newsletter