lauréat énergie logement individuel – Maison Putman

denc!-studio
publié le 10.12.2013 | texte Liesbet Temmerman
© Yannick Milpas
© Yannick Milpas
© Yannick Milpas

L’habitation mitoyenne conçue par denc!-studio se remarque immédiatement dans le paysage urbain de Waregem. Flanquée de deux maisons voisines aux hauteurs de corniche décalées, la façade avant affiche des surfaces et des matières différentes, affirmant clairement qu’ici les volumes intérieurs se fondent les uns dans les autres.

Ce sentiment se confirme lorsque l’on pénètre dans la maison: un rez-de-chaussée ouvert, où les seuls volumes fixes définis sont l’escalier et la cuisine semi-ouverte. Côté rue, quelques modestes fenêtres assurent l’éclairage naturel minimal dans la zone d’entrée au rez et sur le palier de nuit à l’étage. L’arrière de la maison est orienté plein sud. De grandes baies vitrées et une volumétrie bien pensée – la hauteur de plafond de l’espace de vie est rehaussée du côté arrière – permettent de bénéficier au maximum des apports solaires.
Obtenir un certificat zéro énergie pour une maison unifamiliale de construction neuve n’est pas encore monnaie courante actuellement. Denc!-studio offre ici un solide échantillon de construction énergétiquement efficace. L’enveloppe extérieure du bâtiment est très performante: toutes les parties opaques sont isolées de PUR, 24 cm pour les murs extérieurs, 26 cm pour le sol et de 24 à 34 cm pour les toitures. Le coefficient moyen de déperdition de chaleur est de 0,27 W/m²K, le K calculé par le jury étant de 21. Les éléments porteurs de la construction se composent de blocs snelbouw pour les murs et de dalles de béton pour les sols et toits plats. Au sud, une protection solaire mobile motorisée fournit une protection efficace contre la surchauffe des jours d’été ensoleillés.
La maison est pourvue d’un système de ventilation D+, équipé d’une roue de récupération de la chaleur issue de l’air évacué. L’air frais est amené via un puits canadien: celui-ci assure une protection contre le gel en hiver et apporte de l’air légèrement rafraichi en été. Le chauffage d’appoint et la production d’eau chaude proviennent d’une unité hydraulique compacte: cet appareil comprend un réservoir pour l’eau chaude sanitaire (185 litres), une unité de ventilation et une pompe à chaleur eau/air sur l’extraction d’air. La chaleur résiduelle est ainsi mise à profit de manière optimale et la priorité peut aller, au choix, à l’eau chaude sanitaire ou au chauffage. Ce système intégré permet aussi de gagner de l’espace.
Les panneaux photovoltaïques (18 éléments, 240 Wp chacun), constituent la cerise sur le gâteau: la production d’énergie de 11 642 MJ fait baisser le E à 12. Un résultat splendide pour cette construction contemporaine et durable, couronnée par le jury dans la catégorie maison unifamiliale en vertu de son “projet très cohérent”.

download pdf
denc!-studio
Waregem | 2013
A+245
pages 26-28

Vous pourriez aussi être intéressé par

    Luifel

    Er breidt zich langzaam maar zeker een witte pixelwolk uit over het land. Een ludieke studie van de openbare ruimte, BXL 100, (> A+213) resulteert sinds 2011 in een aantal ingrepen in de openbare ruimte. Ze duiken op in het Brusselse Sint-Gillis en worden ontwikkeld in het Gentse Ledeberg. In Mechelen siert een luifel sinds kort het nieuw aangelegde Pasbrugplein.

    lees meer

    Belvédère des Coteaux de la Citadelle de Liège

    En porte-à-faux, la plate-forme triangulaire de 60 m² culmine sur le versant sud des Coteaux de la Citadelle. Le belvédère, imaginé par le bureau d’études paysage du Service de l’Aménagement des espaces publics de la Ville de Liège, a été conçu et réalisé par le Bureau d’études Greisch. Il fait partie du réaménagement complet des [...]

    lees meer

    Porte-à-faux

    Quatre ouvrages architecturaux récents
ou en cours de réalisation montrent des résolutions particulières à la réalisation de porte-à-faux, pour des programmes et avec des matériaux différents. Cet auvent carré en béton, réalisé dans le cadre d’un contrat de quartier pour un jardin récréatif à Molenbeek-Saint-Jean, se compose d’une grille octogonale de poutres. Les poutres aux côtés ont un très grand moment sur appui. Ces moments coïncident avec le moment d’une poutre en porte-à-faux de 9 m soumise à la même charge. Les poutres centrales de l’auvent ont quant à elles un grand moment en travée, comparable à celui d’une poutre avec une portée de 18 mètres.

    lees meer
© Yannick Milpas
© Yannick Milpas
© Yannick Milpas

enregistrez-vous à notre newsletter