Le langage de l'architecture

Meta architectuurbureau
publié le 10.01.2017 | texte Bart Decroos publieke ruimte

Project_NL_© Filip Dujardin
L’architecture utilise-t-elle encore un langage auquel les habitants peuvent s’identifier ? Le Bâtiment O de META, par une stratégie de conception simple, répond à cette interrogation très actuelle, sans déroger au raffinement de sa construction.

Jusque récemment, le campus des Drie Eiken de l’université d’Anvers à Wilrijk était un assemblage de bâtiments gris et anonymes, disséminés dans la verdure, sans réelle vue d’ensemble. Le nouveau Bâtiment O – officiellement Bâtiment Gouverneur Andries Kinsbergen – se trouve au coeur du campus, le long d’une des principales voies de circulation du site. Cette position ventrale découle d’une intention explicite du commanditaire qui voulait, grâce au nouveau bâtiment abritant des auditoires et des laboratoires de recherche, donner au lieu une nouvelle identité – ce qu’on appelle un ‘eyecatcher’.

>> Voir la suite : A+263

download pdf
Meta architectuurbureau
Wilrijk | 2017
A+263
pages 12-15

Vous pourriez aussi être intéressé par

    Luifel

    Er breidt zich langzaam maar zeker een witte pixelwolk uit over het land. Een ludieke studie van de openbare ruimte, BXL 100, (> A+213) resulteert sinds 2011 in een aantal ingrepen in de openbare ruimte. Ze duiken op in het Brusselse Sint-Gillis en worden ontwikkeld in het Gentse Ledeberg. In Mechelen siert een luifel sinds kort het nieuw aangelegde Pasbrugplein.

    lees meer

    Belvédère des Coteaux de la Citadelle de Liège

    En porte-à-faux, la plate-forme triangulaire de 60 m² culmine sur le versant sud des Coteaux de la Citadelle. Le belvédère, imaginé par le bureau d’études paysage du Service de l’Aménagement des espaces publics de la Ville de Liège, a été conçu et réalisé par le Bureau d’études Greisch. Il fait partie du réaménagement complet des [...]

    lees meer

    Porte-à-faux

    Quatre ouvrages architecturaux récents
ou en cours de réalisation montrent des résolutions particulières à la réalisation de porte-à-faux, pour des programmes et avec des matériaux différents. Cet auvent carré en béton, réalisé dans le cadre d’un contrat de quartier pour un jardin récréatif à Molenbeek-Saint-Jean, se compose d’une grille octogonale de poutres. Les poutres aux côtés ont un très grand moment sur appui. Ces moments coïncident avec le moment d’une poutre en porte-à-faux de 9 m soumise à la même charge. Les poutres centrales de l’auvent ont quant à elles un grand moment en travée, comparable à celui d’une poutre avec une portée de 18 mètres.

    lees meer

Abonnez-vous à notre newsletter