Belvédère des Coteaux de la Citadelle de Liège

Anne Rondia + Bureau d'études Greisch
publié le 16.04.2012 | texte Christine Roels espace public
© André Delecour

En porte-à-faux, la plate-forme triangulaire de 60 m² culmine sur le versant sud des Coteaux de la Citadelle. Le belvédère, imaginé par le bureau d’études paysage du Service de l’Aménagement des espaces publics de la Ville de Liège, a été conçu et réalisé par le Bureau d’études Greisch. Il fait partie du réaménagement complet des abords de la Citadelle et clôture un projet de parcours touristiques de treize kilomètres entamé en 1998. La plate-forme concrétise en réalité l’usage local que touristes et Liégeois faisaient d’un promontoire naturel offrant à la fois l’une des plus belles vues panoramiques et un coin retiré de l’agitation de la ville.
Le point de vue prend place en bordure des routes arborées qui longent les vestiges de la Citadelle, tandis qu’un escalier long de 50 mètres descend la pente en zigzaguant vers un sentier qui conduit au parc Saint-Léonard. La table d’orientation se confond au plancher métallique de l’ouvrage, la représentation du paysage apparaissant en creux ou en léger relief. Le tracé de la Meuse et des rivières a été réalisé par oxycoupage de la tôle au plasma. Les collines sont représentées par du quartz noir. L’éclairage de couleur blanche par cordons de led est intégré aux mains courantes et sous deux bancs placés face à la plate-forme.
L’ensemble, qui repose sur des fondations en béton enfouies, est réalisé en acier auto-patinable.
Un belvédère procure l’illusion de dominer l’espace; s’élançant du versant de la colline verdoyante paré de sa rouille naturelle, il attire également le regard d’en bas et offre maintenant d’être vu.

download pdf
Anne Rondia + Bureau d'études Greisch
Liège | 2012
A+235
pages 24

Vous pourriez aussi être intéressé par

    Porte-à-faux

    Quatre ouvrages architecturaux récents
ou en cours de réalisation montrent des résolutions particulières à la réalisation de porte-à-faux, pour des programmes et avec des matériaux différents. Cet auvent carré en béton, réalisé dans le cadre d’un contrat de quartier pour un jardin récréatif à Molenbeek-Saint-Jean, se compose d’une grille octogonale de poutres. Les poutres aux côtés ont un très grand moment sur appui. Ces moments coïncident avec le moment d’une poutre en porte-à-faux de 9 m soumise à la même charge. Les poutres centrales de l’auvent ont quant à elles un grand moment en travée, comparable à celui d’une poutre avec une portée de 18 mètres.

    lees meer

    Belvédère des Coteaux de la Citadelle de Liège

    En porte-à-faux, la plate-forme triangulaire de 60 m² culmine sur le versant sud des Coteaux de la Citadelle. Le belvédère, imaginé par le bureau d’études paysage du Service de l’Aménagement des espaces publics de la Ville de Liège, a été conçu et réalisé par le Bureau d’études Greisch. Il fait partie du réaménagement complet des [...]

    lees meer

    Luifel

    Er breidt zich langzaam maar zeker een witte pixelwolk uit over het land. Een ludieke studie van de openbare ruimte, BXL 100, (> A+213) resulteert sinds 2011 in een aantal ingrepen in de openbare ruimte. Ze duiken op in het Brusselse Sint-Gillis en worden ontwikkeld in het Gentse Ledeberg. In Mechelen siert een luifel sinds kort het nieuw aangelegde Pasbrugplein.

    lees meer
© André Delecour

enregistrez-vous à notre newsletter