ACROSS | LIÈGE – TRANS Architectuur

17.02.2016 A+ Conférence
© Trans architectuur

© Trans architectuur

 Fort de son succès en 2015, le cycle de conférence Across se poursuit en 2016 avec une nouvelle série d’intervenants. De jeunes bureaux d’architecture néerlandophones et francophones sont invités tour à tour à Anvers et à Liège afin de présenter leur pratique et le contexte dans lequel ils l’exercent. Ces échanges sont l’occasion de comprendre comment les architectes apportent une plus-value concrète à notre cadre de vie, et ceci à différentes échelles, que ce soit celle de la planification urbanistique ou encore celle de projets localisés et expérimentaux.


Démarrer une pratique en 2009, en pleine crise financière, il fallait oser !  Trans architectuur | stedenbouw a d’emblée visé les grands projets. Tout a commencé lorsque Carolien Pasmans et Bram Aerts ont remporté leur premier appel d’offres. Ils ont alors développé leurs activités jusqu’à former une équipe de onze personnes en charge de dizaines de projets (dont 75 % publics), comme le commissariat de police de Malines et la maison communale de Sint-Laureins. 

Quelle est la recette de ce succès ? Bram Aerts : « Dès le départ, nous avons sciemment décidé de ne pas viser les petites missions. Nous avons “nié” la crise, même si elle a influencé notre logique : nous osons reformuler la demande du maître de l’ouvrage et la ramener au strict minimum. Nous combinons cela à un langage concret et gardons nos distances par rapport aux concepts et métaphores… une approche que nos commanditaires apprécient ».La stratégie qui consiste à accepter beaucoup de projets très différents – une construction au cimetière, par exemple, ou des luminaires – est moins anodine qu’il n’y paraît : « Elle permet, tout à coup, de se mettre à réfléchir très différemment à une demande. C’est pourquoi nous soutenons que l’interaction entre la pratique et la recherche est indispensable. » Chez Trans, on ne prend pas de risques. La transformation ne peut partir que d’un contexte existant : « Notre ambition n’est jamais d’être totalement dans la nouveauté ». C’est ce qu’on peut voir au « Balenmagazijn » de Gand, récemment achevé. La façade est restée la même et le programme – faisant deux fois la superficie de l’entrepôt – est concentré sur un seul de ses côtés. La partie visible de la reconversion se fond quant à elle dans le gris du ciel. 

 

Conférence de TRANS architectuur | stedenbouw
17 février 2016, 19h
Langue: anglais / français
Galerie Opéra – Espace ULg, Liège
Entrée libre, mais INSCRIPTION obligatoire.

Coproduction: A+ Architecture in Belgium, Vlaams Architectuurinstituut, Université de Liège
Soutien: Fédération Wallonie-Bruxelles, Vlaamse Overheid

logo_ULglogo_VAi

 

 

enregistrez-vous à notre newsletter